Tambacounda/Environnement/deuxième journée: ‘’Sétal sunu rééw.

Environnement/Nettoiement: le Gouverneur de Tambacounda a déploré l’état dégradant des canaux d’évacuation des eaux pluviales, lors de la deuxième journée « Sétal sunu réew ».

608

Le gouverneur de la Région de Tambacounda, Guedji Diouf, a déploré samedi 06 juillet 2024, l’état alarmant dans lequel se trouvent les canaux d’évacuation des eaux de ruissellement de la commune, capitale régionale.  ‘’Nous avons visité des sites, mais le constat est alarmant, surtout au niveau des canaux d’évacuation d’eaux de pluie, qui sont obstrués par des ordures’’, a déclaré M. Diouf.  Il est intervenu  lors du lancement de la deuxième journée ‘’Sétal sunu rééw”, une opération de nettoiement qui se tient tous les premiers samedis du mois, à l’initiative du chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Diakhar Faye. Il a jugé anormal l’état des canaux d’évacuation d’eaux pluviales de la ville de Tambacounda. Selon lui, ‘’si ces infrastructures ne fonctionnent pas en cas de fortes pluies, les habitations risquent d’être inondées et cela causera des dommages qu’on ne pourra pas mesurer”.  Pour cette deuxième journée de nettoiement, trois sites symboliques de la commune de Tambacounda ont été choisis : le garage de Dakar, le marché ‘’Corona’’ et l’hôpital régional.  Ces lieux  ont reçu la visite du gouverneur, accompagné du préfet du département, Alioune Badara Mbengue, du maire, Pape Banda Dièye, et du directeur général de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT), Tidiane Sidibé.

‘’Nous allons procéder au curage de ces canaux”, a promis le gouverneur, avant d’appeler les populations à éviter de jeter des ordures dans ces infrastructures. Il a rappelé que les canaux sont construits pour évacuer les eaux de pluie, et éviter ainsi les inondations. M. Diouf a salué le geste de Tidiane Sidibé qui, à l’en croire, a mis à la disposition du comité régional un lot de matériels constitués de pelles, de brouettes, de balais, entre autres.

Le directeur général de l’ANAT a salué la mobilisation des différents services, des forces de défense et de sécurité, ainsi que des populations de Tambacounda. Il souligne que la propreté et la discipline sont ‘’les indicateurs les plus importants dans un pays développé’’. Lorsque l’on se rend dans un pays développé, dit-il, ‘’ce que l’on remarque en premier, c’est l’ordre et la propreté’’. Il a appelé aux  populations de penser à leurs prochains avant de poser des actes portant atteinte à l’intérêt général.

KEBEKEBA URACSENEGAL

+

 

Comments are closed.