IEF Tambacounda:Réunion des directeurs

Évaluation du système éducatif

0 115

IEF TAMBACOUNDA : REUNION DES DIRECTEURS D’ECOLE.

La rencontre s’est tenue le Mercredi 02 Décembre à 10h au Conseil Départemental de Tambacounda sous l’égide de l’IEF MIKAELA DIOP. Sont présents les autres inspecteurs et tous les directeurs d’école.

Le Ministère de l’Education nationale s’est fixé cinq priorités pour les 5 prochaines années   :

– 1 : Promouvoir un climat social apaisé dans le secteur ; – 2 : Renforcer l’efficacité et l’efficience du secteur ; – 3 : Renforcer les capacités des enseignants et améliorer la qualité du pilotage du système éducatif ; – 4 : Assurer à tous une éducation de base de qualité ; – 5 : Systématiser l’éducation aux valeurs ; C’est pourquoi, il convient de s’accorder sur quelques actions pouvant contribuer à réaliser ces priorités cette année.

  1. MESURE D’ACCOMPAGNEMENT POUR LA RENTREE SCOLAIRE 2020/2021 1.1 Partager le nouveau protocole sanitaire pour la rentrée 2020/2021 ; 1.2 Renforcer l’hygiène et la salubrité dans les écoles et établissements scolaires ; 1.3 Mise en place de dispositifs de lavage des mains ; 1.4 Port obligatoire de masques à tous les niveaux sauf au préscolaire ; 1.5 Salles de classes aérées avec ouverture des portes et des fenêtres ; 1.6 Mettre en place un dispositif pédagogique approprié, propice aux enseignements et apprentissage et conformément au nouveau protocole validé par le CNGE ; 1.7 Procéder à une évaluation des besoins des apprenants afin de mieux les accompagner ; 1.8 Tenir compte des élèves à besoins éducatifs spéciaux afin de leur apporter le soutien nécessaire ; 2. Qualité améliorée 2.1 Gérer de manière optimale le temps d’apprentissage (assurer le démarrage effectif et la poursuite des cours dès la rentrée scolaire ; mettre en place et rendre fonctionnels les observatoires du quantum scolaire) 2.2 Renforcer l’enseignement des mathématiques et des sciences du préscolaire au moyen ; 2.3 Organiser des cours de soutien-renforcement – remédiation en maths et en sciences ; 2.4 Encourager l’orientation et le maintien vers les filières scientifiques ; 2.5 Améliorer les performances des élèves au CFEE et au BFEM ; 2.6 Mettre en place un dispositif de suivi des performances ;

2.7 Systématiser l’évaluation et le partage des résultats à tous les niveaux ; 2.8 Réduire les taux de redoublement, d’abandon et d’exclusion de manière significative ; 2.9 Systématiser et généraliser les progressions harmonisées et les évaluations standardisées de l’élémentaire au moyen ; 2.10 Renforcer les capacités des enseignants en évaluation et en remédiation, sur les questions de genre et d’éducation inclusive, sur la gestion des classes spéciales, en didactique des mathématiques et des sciences, à l’utilisation du matériel scientifique et technologique. 2.11 Former les directeurs et chefs d’établissement au management pédagogique  ; 2.12 Renforcer le contrôle et l’encadrement des enseignants du préscolaire, de l’élémentaire, du moyen, de l’EBJA et des Daaras (au moins 40 bulletins/inspecteur de l’élémentaire) ; 2.13 Assurer le fonctionnement des cellules d’animation au préscolaire, à l’élémentaire, au moyen secondaire, dans l’EBJA et les Daaras (cellule interne, cellule de zone) ; 2.14 Mettre en place un dispositif de suivi du fonctionnement des CAP ;  2.15 Assurer une utilisation rationnelle et efficiente du personnel, notamment des professeurs dans les collèges (taux d’utilisation) à travers l’application des arrêtés sur la rationalisation des ressources humaines ; 2.16 Etendre l’implantation des CPE (2 CPE à ouvrir/ IEF) ; 2.17 Consolider les acquis de la relance du sport scolaire ; 2.18 Mettre en place un dispositif de suivi-évaluation interne pour un pilotage efficace de la qualité ; 2.19 Améliorer la question de la santé à l’école et enrôler le maximum d’élèves dans la CMU/élèves ; 2.20 Systématiser l’organisation de journées de l’excellence

  1. Accès équitable 2.1 Assurer une gestion prospective de la carte scolaire ; 2.2 Surveiller et contrôler l’ouverture et le fonctionnement des écoles et établissements du privé ; 2.3 Assurer un suivi régulier des programmes de réhabilitation et de construction scolaire ; 2.4 Mettre en place un dispositif de maintenance légère et d’entretien dans les écoles et établissements ; 2.5 Promouvoir les modèles alternatifs (classes passerelles, daara , etc) 2.6 Recenser les élèves à besoins éducatifs spéciaux EBES (faire la cartographie). 3. Gouvernance transparente 2.1 Mettre en place le cadre du dialogue social de l’IEF et le rendre fonctionnel (maintenir et renforcer les rencontres partenariales); 2.2 Mettre en place un comité de contrôle interne (assurer un suivi, accompagnement, conseil régulier de la mise en œuvre des CAQ, des PAV et des projets d’établissement) ; 2.3 Veiller au renouvellement périodique des Comités/Conseils de Gestion d’Ecole/Etablissement, à leur fonctionnalité, ainsi qu’à la mise en place effective des Unions de Comités de Gestion d’Ecoles ; 2.4 Renforcer les capacités des chefs d’établissement et des membres des CGE en compétences fondamentales et gouvernance scolaire ; 3.1 Stabiliser les données statistiques liées aux candidatures au CFEE et au BFEM en fin avril ; 3.2 Renforcer la sécurisation du processus d’organisation des examens scolaires ; 3.3 Renforcer le contrôle et l’encadrement administratif des écoles privées.

L’IEF de Tambacounda a eu un déficit de 12597 Tables-bancs et de 72 Enseignants. Cependant Tambacounda n’a reçu que 53 enseignants en Français et 8 enseignants en Arabe. L’IEF a lancé un appel à l’endroit des Collectivités Territoires pour l’atteinte des objectifs dans le système éducatif.

SOURCE RADIO GADEC BEETAWE TAMBACOUNDA 88.5

KEBE KEBA     URACSENEGAL.SN

Leave A Reply

Your email address will not be published.