L’Etat à l’assaut des inondations, une cartographie des zones à risque en gestation.

Le cadre de réflexion et d’action des journalistes sur l’eau et l’assainissement (CRAJEA) a organisé un panel ce lundi sur le renforcement de capacité des acteurs de la presse dans le traitement médiatique des questions liées à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

0 97

A l’occasion de l’ouverture de cet atelier de haut niveau des acteurs de la presse, la direction de la prévention et de la gestion des inondations a annoncé la mise en place d’une cartographie à l’échelle nationale pour identifier les zones à risque.

’’Le gouvernement par le biais du ministère de l’eau et de l’assainissement va expérimenter tout prochainement une cartographie sur l’étendue du territoire nationale pour déceler, les zones inondables et nous allons extraire six grandes zones au-delà du Grand Dakar comme étant des zones pilotes, les plus précaires.

Et cela avec une communication institutionnelle en faveur des autorités administratives et locales et une communication de masse pour ainsi permettre aux citoyens d’identifier eux-mêmes les zones vulnérables’’, a dit Madické Cissé, chef de Projet à la Direction de la prévention et de la gestion des inondations (DPGI).

Le directeur de l’exploitation et du contrôle à l’Office national de l’assainissement du Sénégal a profité de cette journée de réflexion pour sensibiliser les populations sur ces questions précitées.

« Nous saluons ces initiatives qui nous permettent de donner les bonnes informations aux professionnels des médias. Chaque année, nous dépensons énormément d’argent pour le curage et 90% de ce que nous sortons c’est des matières solides.

Une synergie des actions nous permettra d’économiser beaucoup d’argent et par ricochet orienter cette manne financière dans d’autres investissements. Certaines populations ont tendance à ouvrir les regards pendant la saison des pluies. Et subitement, les réservoirs sont bouchés parce que remplis de sable », souligne Pèdre Sy.

Conscient de la nécessité de l’implication des hommes des médias face aux enjeux, le coordonnateur du (CRAJEA) assure et rassure les autorités ’’Nous allons nous évertués a mettre l’accent sur la bonne information et impliquer d’avantage les journalistes dans la gestion des questions d’inondations, mais surtout promouvoir les sujet en lien avec les questions d’hygiène et d’assainissement partout et tout le temps’’, a-t-il soutenu.

Insa SAGNA

Leave A Reply

Your email address will not be published.