L’OIM Sénégal soutient les Personnes Migrantes de Retour à devenir des Entrepreneurs Agricoles à Succès via des Activités de Réseautage.

88

Dakar, Sénégal-L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) soutient les personnes migrantes de retour au Sénégal qui gèrent des micros et petites-entreprises dans le domaine agricole à participer à des événements de réseautage au niveau national et international, afin d’étendre leurs réseaux et améliorer leurs capacités entrepreneuriales. Au mois de mars dernier, deux migrants de retour de la zone de Tambacounda, Sénégal, ont participé à la « Foire de l’emploi », organisée à Agadez, Niger, par l’OIM Niger en partenariat avec le Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises au Niger (CIPMEN). La participation à la foire a permis de promouvoir la création d’un réseau entre les bénéficiaires de l’OIM Sénégal, les entrepreneuses et entrepreneurs en phase de démarrage et les bénéficiaires de l’OIM Niger qui sont déjà entrepreneurs. Au mois d’avril dernier, cinq migrants de retour ont pris part à la Foire Agripreneurs à Dakar, organisée par Enabel, l’Agence Belge de Développement. Cela fut l’occasion de découvrir des techniques de transformation, de conservation et de commercialisation de produits locaux.  Ces activités sont soutenues dans le cadre du projet « Consolidation des acquis en matière de réintégration des personnes migrantes de retour au Sénégal à travers un appui intégré aux micros et petites entreprises » financé par la République Tchèque et mis en œuvre par l’OIM. Ce projet vise à accroître les opportunités économiques pour les personnes migrantes de retour et les jeunes sénégalais.es dans le domaine agricole, afin de contribuer à l’augmentation de leur employabilité. Le projet est mis en œuvre dans la région de Tambacounda et a démarré au mois de novembre 2021, pour une durée d’un an.  A leur retour de ces foires, les bénéficiaires ont pu transmettre leur expérience aux autres personnes migrantes de retour et jeunes de leurs zones par le bouche à oreilles et les réseaux sociaux. Ils ont ainsi pu témoigner qu’entreprendre au Sénégal ouvre les portes pour voyager en toute sécurité et entrer en contact avec d’autres réalités dans la sécurité et la légalité. Selon l’un des participants, « beaucoup de jeunes se sont lancés dans l’autoentrepreneuriat au Sénégal, donc cela nous incite vraiment à rester dans notre pays pour travailler et réussir auprès de la famille ». Un autre participant s’est adressé aux jeunes de sa localité, le village de Saré Niana, dans le département de Tambacounda : « tout est possible, seule la volonté compte. Cette foire me pousse vraiment à beaucoup travailler pour améliorer les choses et réussir là où je suis ».L’OIM croit fermement en l’importance de ces activités afin de contribuer à la redynamisation de l’environnement entrepreneurial auprès des jeunes et consolider les liens entre tous les acteurs qui interagissent avec les entreprises, y compris les autorités locales, le secteur privé, les organisations de la société civile, les associations de jeunes et de femmes, les artisans, les personnes migrantes et la diaspora. Cela pourra ainsi permettre de créer un réseau d’informations entre ces acteurs pour les actions futures à mener. Pour plus d’information, veuillez contacter Chiara ABBASCIANO, Chargée de projet (e-mail : cabbasciano@iom.int), et Fecam Marie SEYE, Chargée Communication & Médias (email : fseye@iom.int) ///Notre site web: http://www.iom.int/// Nos pages: www.facebook.com/oimsenegal / //www.twitter.com/onumigration .

KEBE   KEBA  URACSENEGAL.SN

 

 

 

Comments are closed.