CONTRIBUTION: Docteur Aliou Séye fait le diagnostic des Dialogues en Humanité du Sénégal.

Docteur Aliou Séye donne son Avis sur le Réseau National des Dialogues en Humanité du Sénégal le 13 Novembre 2022.

88

Va-t-on mesurer tout le succès et toute la popularité de l’Édition 2022 des Dialogues en humanité du Sénégal? Ce grand forum mondial sur la question humaine nous a permis de discuter et d’échanger avec une vision fantastique d’une Afrique nouvelle et d’un monde d’espoir et de confiance. Espoir d’un monde meilleur où les progrès de la science, de la technique, de l’éducation, de la santé, des communications apporteraient davantage de prospérité, de justice et de bonheur pour tous et toutes, sans distinction aucune. Confiance dans les avancées de la démocratie et l’affirmation des solidarités. La pandémie du Covid 19 dont nous n’avons pas fini de mesurer les effets, est venue ébranler cet espoir et cette confiance. Mais, tenons bon ! Je salue avec joie et respect le dynamisme et le professionnalisme de Madame Fatou Ndoye la Coordinatrice du Réseau national des Dialogues en humanité du Sénégal et Présidente de l’Association des Dialogues en humanité de Dakar ainsi que de l’ensemble de son équipe, de toutes les Commissions qui ont participé avec brio à la réussite de l’Édition 2022 des Dialogues de Dakar.   Je remercie aussi toutes les délégations de Tambacounda, de Podor, de Bignona, de Ziguinchor et de Lyon, et merci à ceux et celles qui les ont hébergées dans la grande tradition de la l’hospitalité sénégalaise. Toutes ces actions constituent des signes et des témoignages du développement des Dialogues en humanité au Sénégal, dans nos quartiers, nos communes, nos départements et nos régions. Pour voir se mêler les communautés, les citoyens pour plus de justice, plus d’égalité et de progrès, dans l’universalité et la diversité des cultures locales.

Comme citoyens du monde, nous devons nous retrouver et nous unir dans les grandes batailles du moment : – Contre la pauvreté et les grandes endémies ; – Pour l’éducation et la santé pour tous et toutes ; – Pour la préservation de l’environnement – Pour le sentiment de respect et de reconnaissance, le refus de l’ethnocentrisme ; – Contre le faux évolutionnisme qui cherche à exclure certains peuples et certaines cultures de la marche de l’Histoire ; – Contre tout préjugé absurde, choquant, dégradant et inhumain ;  – Contre toute hiérarchisation entre les peuples, les nations, les cultures et les citoyens, avec une conviction forte de l’égale dignité entre les peuples et les citoyens du monde ; – Pour assurer à l’humanité les moyens de vivre : l’eau, l’alimentation, l’éducation, la santé, la dignité, la liberté, la démocratie, la citoyenneté …Je ne cesserai de le répéter : Plus que jamais, le destin du monde est dans la capacité des peuples et des citoyens à se rencontrer, à cultiver le respect mutuel, à dialoguer ensemble et à faire dialoguer leurs cultures, leurs coutumes, leurs croyances, leurs projets, leurs rêves, leurs utopies afin de mieux se connaître, mieux s’apprécier, se faire confiance et agir ensemble. Pour parvenir enfin à une humanité réconciliée avec elle-même.     « Au bonheur de l’humanité tout entière, Vive les Dialogues en humanité! »                                                                                                                                              Kébékéba/Uracsénégal.

 

 

 

Comments are closed.