Tambacounda/Enda Jeunesse Action/UNFPA/Monde Solidaire : Caravane Conjointe de sensibilisation sur les conséquences de l’excision et le mariage des enfants.

ONGs Enda Jeunesse Action, UNFPA et Monde Solidaire ont organisé une Caravane Conjointe de sensibilisation sur les conséquences de l’excision et le mariage des enfants à Samécouta-Peulh et à Touba-Fall.

254

Les ONGs Enda Jeunesse Action, UNFPA et Monde Solidaire  ont organisé une Caravane Conjointe de sensibilisation sur les conséquences de l’excision et le mariage des enfants le lundi 15 Janvier 2024. Les Villages de Samécouta-Peulh et Touba-fall de la Commune Sinthiou-Maléme ont été visités. Devant un public venu nombreux répondre à l’appel, Madame la Coordonnatrice de Enda Jeunesse Action, Adjaratou Ba est revenue sur l’objectif de la Campagne qui de Contribuer à « Mettre fin aux MGF/Excision et Mariages des enfants » à travers une caravane sensibilisation contre ces pratiques néfastes. Il s’agit de Conscientiser les communautés sur l’importance de la charte de protection contre le mariage des enfants, l’excision et de Renforcer la communication sociale par rapport aux mesures de protection en faveur de l’abandon de l’excision et des mariages d’enfant dans ces villages.    /////Pour rappel, dans le cadre de son programme « Son choix » sur la lutte contre les mariages d’enfant dont l’objectif est de construire des communautés libres des mariages d’enfant, Enda Jeunesse action/Tambacounda en collaboration avec UNFPA  a facilité l’organisation des filles pour une meilleure promotion de leurs droits. En effet, Les mariages des enfants restent très répandus dans les pays en voie de développement. Chaque année, environ 14 millions de filles sont mariées avant l’âge adulte. En Asie du Sud, 50% des filles se sont mariées  avant l’âge de 18 ans, comparé à 40% des filles en Afrique. Les mariages des enfants sont fortement enracinés dans les traditions culturelles et religieuses, mais aussi les inégalités  du genre et les cycles de la pauvreté. Les mariages des enfants privent les filles de leurs droits fondamentaux, et mettent en danger leur vie et leurs moyens d`existence. Se marier à un jeune âge est préjudiciable à la santé et au bien-être des filles, restreint leur accès à l’éducation et les opportunités de gagner un revenu, et conduit souvent à un isolement social. Comme aspects néfastes d´ordre de santé résultant du mariage des enfants, on peut citer la grossesse des adolescentes; la mortalité maternelle (une des causes principales de décès chez les filles âgées de 15 à 19 ans); et le risque. D’où réside l’importance d’organiser une caravane de sensibilisation contre les MGF/Excision et Mariages des enfants déjà adoptée par les villages de Samécouta- Peulh et Touba-fall.  ///Les Communautés ont fait des témoignages émouvants et ont pris des engagements fermes quant à l’abandon des Mutilations Génitales Féminines  et des Mariages d’enfants.

KEBEKEBA  URACSENEGAL

Comments are closed.