Sénégal/Syndicalisme : Déclaration de la CNTS face à la situation socio-économique du Pays.

Le Bureau Confédéral de la CNTS s’est prononcé sur la crise que traverse le Sénégal.

653

La Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS) se félicite de la réunion du Bureau Confédéral tenue le Jeudi 08 février 2024 à son siège de la Maison des Travailleurs Keur Madia, sous la présidence du Secrétaire Général le camarade Mody GUIRO, en présence des membres et des Secrétaires Généraux des Unions régionales.  Au cours de cette rencontre, le Bureau Confédéral après avoir écouté le compte rendu des différentes activités et analysé la situation politique et sociale, a dénoncé le statu quo, voire la dégradation des conditions de travail dans plusieurs secteurs d’activités.  Il a déploré la non matérialisation des engagements du gouvernement et du patronat pris avec les organisations de travailleurs des collectivités territoriales, des Établissements publics de Santé, du secteur primaire, de l’éducation nationale, des banques et établissements financiers, de la justice,  etc., ce qui a pour conséquences le réchauffement du climat social avec la reprise des mouvements de grève  Le Bureau Confédéral a dénoncé le renchérissement du coût de la vie par l’augmentation unilatérale des prix des denrées de première nécessité et des produits de consommations courante, du loyer et s’est indignée de la précarité des emplois, de l’accroissement du taux de chômage surtout chez les jeunes et de la dégradation du climat sociale dans le pays.  Analysant le contexte politique national, le Bureau Confédéral a très vivement désapprouvé le report de la date de l’élection présidentielle de façon unilatérale à la veille du démarrage de la campagne électorale, sans concertation préalable avec les acteurs politiques et l’ensemble des forces vives de la nation.  Le Bureau confédéral a invité le Président de la République à privilégier le dialogue inclusif, la concertation et la transparence avec l’ensemble des acteurs pour une sortie de crise politique afin de garantir la démocratie et le respect des lois et règlements en vigueur dans le pays.  Le Bureau Confédéral a lancé un appel à toute la classe politique et à l’ensemble des forces vives de la nation pour la décrispation du climat politique en vue d’assurer la paix et la stabilité à notre pays et contribuer ainsi à la performance et à la compétitivité des entreprises.

Le Bureau Confédéral a également déploré la coupure de l’internet pendant 2 jours avec ses conséquences économiques sur les entreprises, les services et le secteur informel.  La CNTS, dans le cadre du suivi de l’actualité sociale et politique, se félicite de l’audience accordée par Monsieur le Premier Ministre le Vendredi 09 février 2024, aux centrales syndicales les plus représentatives pour discuter des revendications essentielles des travailleurs.  La CNTS invite le Gouvernement à respecter dans les délais les engagements pris au cours de cette rencontre pour permettre ainsi le retour de la paix sociale dans les différents secteurs en crise.  Elle lance également un appel au Patronat pour un dialogue sincère dans la gestion des revendications des travailleurs tout en exigeant le respect scrupuleux des droits fondamentaux au travail consacrés par notre législation et les instruments pertinents de l’OIT.  Par ailleurs, la CNTS regrette vivement la reprise des violences constatées ces derniers jours avec son corollaire de morts, de blessés et de destruction des biens et services et le ralentissement de la vie économique et sociale.  Elle s’incline devant la mémoire des disparus, souhaite prompt rétablissement aux blessés et invite le gouvernement à garantir la paix et la sécurité des biens et des personnes.  Elle se félicite également du retour du signal de la Télévision Walfadjri qui participe au respect de la liberté de presse.  La CNTS réaffirme et renouvelle son soutien et sa solidarité aux travailleurs en lutte et leur lance un appel à l’unité et à la mobilisation.  Vive la CNTS Vive la solidarité des travailleurs Vive le Sénégal.

KEBEKEBA   URACSENEGAL

Comments are closed.