Tambacounda/GEEP: Sessions de dialogue des parents et élèves autour de la SRAJ/VIH/VBG et l’élimination des normes sociales discriminatoires et les pratiques néfastes.

Le groupe pour l’Etude et l’Enseignement de la Population (GEEP) a organisé à l’IA de Tambacounda les Sessions de dialogue des parents et élèves autour de la SRAJ/VIH/VBG et l’élimination des normes sociales discriminatoires et les pratiques néfastes.

905

Le GEEP, en partenariat avec l’UNFPA,  a organisé à l’IA de Tambacounda les Sessions de dialogue des parents et élèves autour de la SRAJ/VIH/VBG et l’élimination des normes sociales, discriminatoires et les pratiques néfastes le Samedi 18 mai 2024 à 10 heures.   En présence de toutes les familles d’acteurs et de l’autorité académique, Le Coordonnateur Régional du GEEP de Tambacounda, Monsieur Youssouph Signaté, a félicité le Partenaire et est revenu largement sur l’importance de l’Atelier, sur les nombreuses priorités (Nationale, Politique, Sociale, Juridique) à surmonter et sur les nombreux défis de  l’heure à juguler.  ///L’Objectif Général consiste à faire un plaidoyer auprès des parents (UNAPEES/ FENAPES) et les élèves à travers des sessions de dialogues sur les questions relatives aux droits de la santé reproductive, aux violences basées sur le genre, au VIH et à l’élimination des pratiques néfastes.  Il s’agit de : 1/Informer les parents et les élèves sur la santé reproductive, les VBG et les IST ; 2/Informer les parents et les élèves sur l’importance de l’accès des adolescent-e-s et des jeunes aux services, aux droits en santé reproductifs de qualité et les droits des filles ; 3/Faire le plaidoyer envers les parents et les élèves sur les conséquences des pratiques néfastes et l’élimination des normes sociales discriminatoires. L’approche a été accès sur des échanges, des partages de contenus sur les thématiques, des suggestions et recommandations des participant-e-s, des personnes ressources.  Durant les discussions, le plaidoyer  a été orienté sur la santé de la reproduction (puberté, gestion des menstrues, les rapports sexuels précoces), les grossesses et mariages précoces, les violences basées sur le genre, l’utilisation des préservatifs et les contraceptions aussi que les moyens et méthodes de protection contre le VIH.

Les Leaders Elèves Animateurs (LEA) ont pris des engagements fermes quant aux comportements sexuels à risque, à l’utilisation rationnelle des réseaux sociaux, la vulgarisation de l’arrêté du MEN sur la Protection des Enfants, la démultiplication auprès de leurs pairs des enseignements, orientations et recommandations de l’Atelier

KEBEKEBA   URACSENEGAL

 

Comments are closed.