Tambacounda:Comité du dialogue social à l’IEF.

L'IEF redynamise le Comité départemental du Dialogue Social

0 117

Le COMITE DEPARTEMENTAL DU DIALOGUE SOCIAL/SECTEUR EDUCATION ET FORMATION TAMBACOUNDA.

L’’IEF de Tambacounda, M.MIKAELA DIOP, a organisé une Rencontre de Partage  le samedi 20 mars 2021 à 10Heures avec les Partenaires sociaux et les Organisations de la Société civile sur les Considérations générales du Dialogue Social. Sont Présents  à l’Inspection le G7, la FENAPES, L’UNAPEES et la COSYDEP.

Dans sa Communication, l’IEF a donné des informations précises relatives aux examens professionnels, au Paiement des salaires des MC et PC, aux  indemnités liées examens, aux crises sanitaires, syndicales et politiques impactant négativement le Quantum horaire.

Des Modules ont été mis à la disposition des Acteurs :1/Évolution du Dialogue social,2/Les sources juridiques du Dialogue Social,3/Définition opératoire de quelques concepts de base du dialogue social,4/Enjeux ,rôle et responsabilités des familles d’acteurs,5/Techniques de négociation.

Pour les Recommandations, il faut : 1/Former la deuxième vague de Professeurs concernant les critères d’évaluation du BFEM,2/ Le G7 local exige le Monitoring du Protocole d’Accord,3/Rémunérer les Arabisants détenteurs de classes spéciales,4/Améliorer l’Environnement scolaire(Table-bancs, Abris provisoires ,Déficit d’enseignants).

Depuis 1997, le Sénégal s’est lancé dans une dynamique de construction d’un dialogue social apte à concilier les exigences du développement économique et de la justice sociale. C’est ainsi que la Charte nationale sur le dialogue social a été signée en 2002 et le Haut Conseil du Dialogue social créé le 13 octobre 2014 par le décret 2014-1299. Ainsi, tenant compte de l’évaluation des dix années du Programme décennal de l’Éducation et de la Formation (PDEF), le Ministère de l’Éducation nationale compte mettre en place un dispositif de dialogue répondant aux aspirations des populations pour une éducation de qualité dans un environnement pacifié. Cependant, au-delà des textes de base, des grandes orientations et axes stratégiques définis, l’atteinte des objectifs de qualité se mesure par les résultats probants obtenus sur le terrain.  Au  Sénégal, plus de trente ans après les États généraux de l’Éducation et de la Formation, la crise perdure, les grèves sont récurrentes, affectant le temps et la qualité des apprentissages. Cette situation  entraine une profonde distorsion entre la volonté politique affirmée et les pratiques effectives .C’est dans ce cadre que le Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Équité et de la Transparence (PAQUET-EF) 2013-2025, s’est inscrit dans la dynamique de consolidation des acquis du PDEF et de réajustement des options éducatives pour une école Sénégalaise ouverte au monde extérieur et répondant aux besoins des populations dans un environnement stable .Le dispositif  a comme finalité la gestion des conflits afin d’assurer une pacification de l’espace scolaire, condition essentielle pour bâtir un système éducatif de qualité dans l’équité et la transparence. Il faut noter que l’approche méthodologique qui a guidé l’élaboration de ce document, fait toute son originalité. En effet, elle répond au souci  de capitalisation et d’harmonisation des bonnes pratiques en cours dans le secteur de l’éducation et de la formation .Aux fins  d’assurer la fonctionnalité du dialogue social dans le secteur, le Ministère de l’Éducation nationale prendra toutes les dispositions pour doter les instances de dialogue d’un dispositif législatif et réglementaire, en cohérence avec la politique nationale de dialogue social.

SOURCE RADIO GADEC BEETAWE TAMBACOUNDA 88.5

KEBE   KEBA       URACSENEGAL.SN

 

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.