Tambacounda: Le Renafess Remet Un Mémorandum A l’Autorité Régionale.

LE RÉSEAU NATIONAL DES FEMMES SYNDICALISTES DU SENEGAL (RENAFESS).

0 146

TAMBACOUNDA : LE RENAFESS FAIT UNE DÉCLARATION RELATIVE A LA SENSIBILISATION/MOBILISATION POUR LA RATIFICATION DE LA CONVENTION 190 DE L’OIT SUR LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT.

Le Réseau National Des Femmes Syndicalistes Du Sénégal de la Coalition des Centrales Syndicales affiliées à la Confédération Syndicale Internationale (RENAFESS/CCSS/CSI) a organisé un Forum dans la Salle de Délibération de la Mairie de Tambacounda à 10 heures pour parvenir à la Ratification de la CONVENTION 190 de l’OIT par le  Gouvernement du Sénégal. L’Activité est inscrite est dans le Cadre des 16 jours d’Activisme contre les violences faites aux femmes. Mme Nafissa Samb de l’UNSAS a remis le Mémorandum au  Gouverneur de la Région de Tambacounda, Monsieur Oumar Mamadou Baldé. DÉCLARATION DU RENAFESS/CCSS-CSI :

Nous, membres du Réseau national des femmes syndicalistes du Sénégal, militantes de la CNTS, de la CNTS-FC, de la CSA, de l’UDTS et de l’UNSAS :

  • Saluant le vote et l’adoption de la « Convention n °190 sur la violence et le harcèlement » à l’occasion de la 108ème session de la Conférence internationale du Travail (CIT), le 21 juin 2019, par les membres de l’Organisation internationale du Travail (OIT), à une écrasante majorité ;
  • Conscientes que cette convention établit des normes internationales susceptibles de combattre la violence et le harcèlement dans le monde du travail ; convention accompagnée d’une Recommandation qui fournit des orientations supplémentaires pour son application, dénommée « Recommandation n° 206 » ;
  • Convaincues que la ratification de la Convention de l’OIT sur la violence et le harcèlement est une occasion historique pour les pays de s’engager à mettre fin à la violence et au harcèlement au travail, de changer la culture d’impunité et d’apporter de nouvelles garanties pour la sécurité et la dignité des travailleurs, quels qu’ils soient et quel que soit leur lieu de travail.
  1. a) Lançons une campagne de plaidoyer pour la ratification de la convention 190 par le gouvernement du Sénégal.
  2. b) Invitons tous les syndicats, les organisations de la société civile, les élus locaux et nationaux à nous rejoindre dans le travail de plaidoyer en faveur de la ratification de la Convention 190 sur la violence et le harcèlement par l’État du Sénégal.
  3. c) Recommandons vivement aux autorités étatiques d’engager sans délai les procédures de ratification de la C 190 de l’OIT, ainsi que son intégration dans les dispositifs législatifs et règlementaires en vigueur au Sénégal.

Fait à Tambacounda, le 28.12.2021/ LE RENAFESS

SOURCE RADIO GADEC BEETAWE TAMBACOUNDA 88.5

KEBE              KEBA               URACSENEGAL.SN

 

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.