Tambacounda/Journée de l’Enfant Africain:Remise d’un Mémorandum à l’Autorité.

COMITE DÉPARTEMENTAL POUR LA PROTECTION DE L'ENFANT: CDPE TAMBACOUNDA.

271

TAMBACOUNDA/16 JUIN 2022 : LE CDPE CELEBRE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ENFANT AFRICAIN.

« ELIMINATION DES PRATIQUES NEFASTES AFFECTANT LES ENFANTS.PROGRES SUR LES POLITIQUES ET PRATIQUES DEPUIS 2013»

Le Jeudi 16 juin 2022 à la Mairie, le CDPE de Tambacounda, après une Caravane le long des grandes artères de la ville, a remis un Mémorandum à Monsieur le Préfet, représenté par le Maire Papa Banda Diéye.

La journée de l’enfant africain est une journée internationale organisée chaque année depuis le 16 juin 1991 par l’Organisation de l’unité africaine, en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto par le pouvoir de l’apartheid le 16 juin 1976. Le thème de la Journée de l’Enfant Africaine 2022 se concentre sur les pratiques néfastes affectant les enfants afin de souligner le besoin urgent d’éliminer toutes les pratiques néfastes et de faire progresser la réalisation des droits de l’enfant en Afrique.

La Pratique des MGF, le Mariage d’enfants, le viol, les violences basées sur le Genre et les punitions humiliantes physiques ont depuis très longtemps constitué une Problématique majeure de la Protection de l’Enfant. Le Gouvernement du Sénégal dans la recherche de solution pour la Protection de l’Enfant s’est manifesté à travers l’adoption en 1999 de la Loi N°99-05 du 29 Janvier 1999, qui rend illégale la Pratique de l’Excision, le décret N°7961165 du 20 Décembre 1979 interdisant les Punitions humiliantes et Physiques(PHP) en milieu scolaire et la Création d’un Comité Technique National de Coordination au sein du Ministère de la Femme, de la famille et du Genre(MFFG), la Convention relative aux droits de l’Enfant( CDE) ratifiée en 1989 qui interdit toutes formes de violence faites aux Enfants. En 201 les Parlementaires se sont engagés dans ce mouvement politique à travers des activités de Plaidoyer. Une stratégie Nationale de Protection de l’Enfant, y compris contre les MGF, les Mariages d’Enfants et les PHP.

Malgré cet Arsenal juridique et la volonté affichée de l’Etat du Sénégal, Nous Enfants du Département de Tambacounda subissons toujours  des Pratiques néfastes qui nous affectent telles que les Mutilations Génitales Féminines(MGF).

Nous sollicitons auprès des Autorités une prise de mesures réelles au niveau départemental pour promouvoir les droits des Enfants.

Par ma voix, les Enfants du Département de Tambacounda ont le plaisir de remettre le Mémorandum au Chef de l’Exécutif départemental afin de le  transmettre à qui de droit.

Nous vous prions d’agréer l’expression de notre haute Considération.

Signataires : Conseil Municipal des Enfants et Conseil Consultatif des Enfants.

SOURCE RADIO GADEC BEETAWE TAMBACOUNDA 88.5

KEBE    KEBA          URACSENEGAL.SN

+

 

Comments are closed.