PROJET GOUVERNANCE PARTICIPATIVE ET INCLUSIVE

28

Ces dernières années au Sénégal avec la découverte de ressources naturelles, la gouvernance fait l’objet d’une attention accrue de la part des mouvements citoyens et des partis politique.

On a assisté à la naissance des mouvements de contestations occasionnant des heurts suivis de violences et de destruction de biens pour exiger plus de transparence et de participationcitoyenne et inclusive.

Ces mouvements d’humeur émanant de plusieurs mouvementsde la société civile sénégalaise, démontre à suffisance l’échec d’une gouvernance centralisée et la nécessité d’instaurer une nouvelle réflexion sur les pratiques de gouvernance traduisant les besoins de transparence, d’inclusion et de participation. 

En fait, la gouvernance participative trouve ses fondements dans une démarche dynamique collaborative basée notamment sur des valeurs et des attentes partagées au sein des citoyens et des communautés, où le lien social occupe une place centrale.

C’est en cela que s’inscrit les objectifs de cet atelier de renforcement des capacités des journalistes / animateurs pour la mise en œuvre d’un mécanisme de concertation et de plaidoyer á travers les radios clubs citoyens pouvant favoriser une gouvernance participative et inclusive.

Consciente de la place de la communication sur la transformation sociale, l’URAC en partenariat avec la Fondation Hewlett déroule un programme important de dix-huit 18 mois axé sur la sensibilisation, la mobilisation et la mise en relation des différents acteurs de la décentralisation.

Ce programme sera exécuté par 127 radios membres de l’URAC, dans tout l’entendu du territoire national.

ACTIVITÉS PRÉVUES 

Quatre 04 Ateliers de renforcement de capacité desjournalistes/ animateurs des 127 des radios communautaires,

Deux 02 ateliers sur le mécanisme et la méthodologie de fonctionnement des radios clubs citoyens,

Production et diffusion de spots et d’émissions liés á la gouvernance participative et inclusive.

Comments are closed.