GRAPPE DU BUNDU: le PROCASEF forme les journalistes sur les questions foncières.

LE PROJET CADASTRE ET SECURISATION FONCIERE (PPROCASEF) ORGANISE UN ATELIER DE FORMATION EN L’HONNEUR DES JOURNALISTES SUR l’INITIATION AUX QUESTIONS FONCIÈRES A’ L’HÔTEL RELAIS DE TAMBACOUNDA.

131

Le Projet Cadastre et Sécurisation Foncière (PROCASEF) a tenu une Rencontre de Renforcement de Capacité des journalistes de la Grappe du Boundou (Tambacounda et Kédougou) à l’hôtel Relais le mercredi 28 septembre 2022. Il s’agit de bien préparer les hommes de Médias sur l’initiation aux questions foncières et le Renforcement de la Compréhension du PROCASEF. Lors de la Cérémonie protocolaire, le Maire de Balou Cheikhna Camara, représentant l’Association des Maires du Sénégal (AMS) a magnifié une telle initiative et a pris l’engagement de rendre compte fidèlement à la hiérarchie. Les Maires sont obligés d’être au diapason et ont l’obligation de respecter la législation.

Monsieur Alain Diouf, Coordonnateur technique du PROCASEF est revenu largement sur l’Objectif de l’Atelier et les Résultats attendus. Les hommes de Média vont jouer un rôle primordial dans la conscientisation des Communautés sur les questions foncières. Le désir de Collaboration est réel des deux parties. Le Projet n’affecte pas des terres (cette compétence est légalement confiée aux communes) ; n’est pas un projet d’immatriculation des terres ; n’est pas un projet de fiscalité foncière ; met en place des outils au profit des communes, qui pourront être utilisés en perspective d’une réforme foncière ; et fonctionne dans le strict respect des lois et règlements relatifs au foncier.

Le PROCASEF vise  à Améliorer le système d’enregistrement /formaliser les droits fonciers dans les zones sélectionnées ; à Finaliser la dématérialisation du registre foncier électronique au niveau rural ; à Accélérer la sécurisation du foncier en milieu rural avec des délibérations sécurisées.  Le PROCASEF a Trois Composantes opérationnelles :1/ Renforcement des institutions et des investissements dans les infrastructures ; 2/ Appuyer les communes soutenues par le PROCASEF pour enregistrer systématiquement les droits fonciers ; 3/ Promouvoir le dialogue à long terme, développer la formation et l’innovation dans le secteur foncier.

Pour les Recommandations fortes, Il s’agira d’opérationnaliser Une Unité Régionale de Mise en Œuvre (URM), archiver les données (GED), dématérialiser le Registre foncier communal, former des journalistes spécialistes des questions foncières, élaborer un plan de communication et vulgariser le Plan d’occupation d’affectation des sols (POAS).

KEBEKEBA URACSENEGAL

Comments are closed.