Santé mère-enfants : 132 décès néonataux et maternels en registrés en 9 mois à Sédhiou

0 28

Entre janvier et septembre 2020, la région médicale de Sédhiou a enregistré 110 cas de décès néonataux et 22 cas de décès maternels. Des décès liés à plusieurs causes : anémies, infections et différentes complications obstétricales, respiratoires et accouchements prématurés.

Dans le souci de rabattre la courbe, les acteurs de la santé étaient hier jeudi en comité régional de développement (Crd) pour échanger sur les stratégies à mettre en œuvre afin d’endiguer le mal. Aussi, le système de parrainage des femmes enceintesrésidant dans des zones reculées et loin des structures de santé de référence a-t-il été une option pour sauver des vies. Ces dernières sont accueillies dans les centres urbains auprès des bajanu gox et ndijayu gox pour être suivies de très près.

Le retrait de la campagne de chimio-prévention contre le paludisme au Sénégal (Cps) a aussi retenu les attentions. En 2015, la région était dans la zone rouge avec plus de 25 décès liés au paludisme. A partir de 2017, les résultats ont été probants amenant ainsi la région dans la zone jaune avec un nombre de décès compris entre 5 et 15.

Aujourd’hui, le programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) trouve que les performances enregistrées dans le domaine sont si importantes que la Cps ne se justifie plus dans la région. Néanmoins,  Mansour Faye, le point focal de la lutte contre le paludisme à Sédhiou, indique que les acteurs ne vont pas baisser les bras. Au contraire, dit-il, la lutte anti larvaires, les campagnes de sensibilisation pour l’utilisation des moustiquaires imprégnées vont se poursuivre dans toute la région pour éradiquer complètement le paludisme.

Leave A Reply

Your email address will not be published.