Tambacounda/CAOSP:Validation Des Conclusions De La CRO En Classe De Seconde.

LA COMMISSION RÉGIONALE D'ORIENTATION (CRO) JOUE LA CARTE DE LA TRANSPARENCE.

0 130

TAMBACOUNDA : LE CAOSP ET LES ACTEURS DE L’ÉDUCATION VALIDENT LES TRAVAUX DE LA COMMISSION REGIONALE D’ORIENTATION (CRO) EN CLASSE DE SECONDE.

Sous la houlette de l’Inspecteur d’Académie, le Centre Académique de l’Orientation Scolaire et Professionnelle (CAOSP) a organisé un Atelier de partage des conclusions de la Commission Régionale d’Orientation (CRO) le lundi 4 octobre 2021 à l’hôtel du département de Tambacounda à 10 heures. Cette rencontre a regroupé le Personnel du CAOSP, les Iefs, les Proviseurs, les Principaux, le G7,le Mouvement parental (UNAPEES/ FENAPES) et la Presse.

Après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants, le Secrétaire Général du Conseil départemental de Tambacounda, M.Hubert Ndéye, a appesanti sa Communication sur l’importance de l’Orientation Scolaire, qui est un gage de réussite.

A sa suite le Directeur du CAOSP, M.Mamadou Fall, a campé son adresse sur les missions régaliennes de son service, le Partage de la lettre circulaire du Ministère sur les modalités d’Orientation, le Cahier de charge très lourd, la modicité des moyens, les difficultés du maillage territorial régional en un temps record, l’appropriation de tous les acteurs de la Plateforme SEN-ORIENTATION, les difficultés des conditions d’orientation et les Séances d’Information Collective (SIC). Le travail de réception et de traitement des dossiers de demande d’orientation a connu certaines difficultés dont les principales sont liées :1/Au non-respect des consignes de saisie du fichier et de rangement des dossiers physiques;2/A la constitution des dossiers (dossiers incomplets, dossiers non conformes);3/Au non-respect des délais de dépôt des dossiers;3/Au non-respect des critères de proposition d’élèves orientables..                      L’Inspecteur d’Académie, M.Babacar Diack, affirme qu’une mauvaise orientation conduit à l’échec ou à l’abandon ; mais aussi les complaintes objectives du Caosp relatives à la logistique seront résolues. Pour l’atteinte des Objectifs, l’IA prône la mutualisation des efforts (bonne programmation), la présence accrue des Psychologues-conseillers dans les Établissements scolaires du Moyen-Secondaire, la prise en compte du lieu de l’habitation de l’élève (Respect du choix par rapport à l’orientation) et la participation des Apprenants au Concours Général.

Il est ressorti lors de la Présentation du Document Statistique, la situation exhaustive des orientés en classe de seconde pour l’année scolaire 2021-2022. Pour l’année 2021, l’Académie a eu 4347 admis au BFEM. Sur les 3409 dossiers reçus, le CAOSP a rejeté 23, a retenu 3386, a orienté 3057 et a mis en Instance 329. Avec ses données, on se rend compte que 938 Élèves sont hors système (déperdition scolaire). Une situation alarmante, inquiétante qui mérite réflexion et plaidoyer. 1559 filles (51%) ont été orientées contre 1498 Garçons (49%).

Pour les Recommandations, il faut :1/Insister sur le travail préparatoire des dossiers par la mise à disposition de toutes les données nécessaires de l’orientation des élèves en seconde. Ce travail de base est le préalable et la condition de toute intervention du CAOSP.2/Conférer à l’élève l’entière responsabilité de remplir la partie qui lui est réservée au niveau de la demande d’orientation: l’élève étant au cœur du dispositif et son choix déterminant dans ce processus, le respect de son autonomie de décision est nécessaire.3/Continuer davantage à favoriser mais aussi à faciliter toute intervention du psychologue conseiller pour un meilleur accompagnement aux élèves. 4/Poursuivre le travail de rééquilibrage des différentes séries.5/Promouvoir davantage l’orientation des élèves en particulier les filles dans les séries scientifiques et techniques.6/Ne plus s’adonner à des actes de réorientation après la validation des travaux de la commission ou faire suivre l’élève la démarche légale en cas de nécessité.7/Développer l’éducation à l’orientation en renforçant dans chaque établissement la fréquence des permanences dont les principes généraux et les modalités ont été stabilisés et partagés avec la plupart des chefs d’établissement.8/Tenir un atelier d’harmonisation sur les pratiques et procédures d’orientation en seconde de l’enseignement général et technique, de manière à enrayer les impairs et les incompréhensions susceptibles d’impacter négativement sur l’avenir scolaire et partant professionnel des élèves.9/Poursuivre les études de cohorte de manière à disposer de données fiables non seulement sur la configuration des effectifs selon les filières et séries mais aussi sur les taux de transition et d’achèvement au secondaire.10/Mettre en place un dispositif de relais en OSP afin d’instituer des espaces d’écoute permanents de manière à ce que la fonction de choix éclairé qui s’articule autour des variables connaissances de soi et réalités des offres éducatives puissent être à la base de tout projet scolaire.

Pour les Perspectives, le CAOSP doit organiser des Ateliers si le besoin se fait sentir avec les chefs d’Établissements pour un partage des outils et des informations. Les parents doivent formuler des demandes très tôt pour le transfert de leurs Enfants. L’Académie doit veiller à la fonctionnalité des Conseils de Gestion, à la situation des Enseignants surchargés/non accompagnés, à la Gestion Accès sur les Résultats, à la réintégration des élèves hors circuit, à la régularisation des Élèves en Instance, au dispositif d’encadrement des Élèves en difficulté et au dispositif d’accompagnement des Élèves brillants pour le Concours Général et les Grandes Écoles.

SOURCE RADIO GADEC BEETAWE TAMBACOUNDA.

KEBA      KEBE        URACSENEGAL.SN

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.