Fass Thieckéne: le conseil municipal en réunion d’orientation budgétaire

0 177

 Présidé par M. Mohamed DIENG Maire de Fasse Thieckene, en présence de l’adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Ida Mouride M. Anabi Moussa TOURE, des services techniques, des conseillers municipaux, des chefs de villages de la commune, des représentants des programmes et projets d’appui à la collectivité territoriale.

Après l’ouverture de la séance de l’adjoint au sous préfet M.Anabi Moussa TOURE, le maire Elhadji Mohamed DIENG  s’est réjouit de la présence massif de  la population et des partenaires et de dire que l’objectif du conseil municipal pour ce mandant  est d’améliorer les conditions de vie de sa population, c’est dans ce contexte que le plan de développement Communal, a été  élaboré avec l’appui de KAWLOR  afin de permettre à la commune de disposer d’un outil de planification conformément aux dispositions de l’article 315 du code général des collectivités territoriales modifié

S’agissant des recettes toutes confondues pour l’année 2020, à la date du 25/11/2020, la situation financière de la commune se porte à merveille d’après le secrétaire municipal M.DIENG. En se  référent au rapport introductif sur les orientations Budgétaire gestion 2020, à cette date dont Les recettes de fonctionnement ou ordinaires recouvrées : 78.208.345FCFA, recettes d’investissement ou extraordinaires : 32.190.598 FCFA pour un total de 110.398.943 FCF, dépenses de fonctionnement ou ordinaires : 55.414.054 FCFA et dépenses d’investissement ou extraordinaires : 32.085.000 FCFA pour un total de 87.499.054 FCFA soit une disponibilité de 22.899.889 dont 22.794.291FCFA en fonctionnement et 105.598 FCFA en investissement. une telle situation peut être améliorée surtout en matière de recouvrement de recettes dites ordinaires qui sont des ressources propres à la collectivité et dites maitrisable (surtout les frais de bornages, État Civil, TRIMF).

Pour ce qui est de l’impôt du minimum fiscal 4éme catégorie équivalent à la taxe rurale qui représente 90% des recettes propres de la collectivité territoriale, l’objectif fixé  pour 2021 est de dépasser le montant recouvré en 2020 estimé à 15.280.000FCFA qui a connu une baisse par rapport  ) 2019 liée ) la pandémie de COVID19.

Les stratégies utilisées 2018 – 2019 qui nous ont valu beaucoup de satisfactions seront maintenus et renforcées : recensement et recouvrement de manière simultanées). Une commande suffisante de tickets a été faite et sera livrée à temps aux de chef de villages pour leur faciliter le recouvrement.

Pour les amendes correctionnelles, le conseil continuera à appuyer le service des eaux et forets dans ses missions de veille, d’alerte et sensibilisation pour la sauvegarde de nos ressources naturelles et de lutte contre les feux de brousse.

Pour l’Etat Civil, des efforts considérables sont entrain d’être menés à ce jour un montant 375.000 FCFA a été recouvré sur une prévision de 500.000FCFA et l’objectif de 2021 sera revu en hausse tout en dotant substantiellement ce service de moyens et motiver le personnel en charge de ce secteur.

Au total, l’évaluation des recettes se fera sur la base de données fiables pour les recettes maitrisables (TRIMF, Frais de bornage) d’une part et d’autre part sur la moyenne triennale des recouvrements (amendes, état civil, fourrière).

Quant aux recettes d’investissement, elles vont bénéficiées des reports d’investissement des années antérieures, du FECT et de l’excédent de fonctionnement capitalisé (fond propre)

Des espoirs sont permis avec la promesse du Chef de l’Etat d’étendre le programme d’Appui aux communes et Agglomérations du Sénégal(PACASEN) dont la durée est de 05 ans (2018-2023) aux anciennes communes issues des communautés rurale dont la phase pilote concerne 123 villes communes.

L’objectif de ce programme est de soutenir la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, en participant au développement des capacités de gouvernance et de financement des collectivités territoriales.

Concernant les dépenses, un principe directeur va guider les inscriptions à savoir assurer les dépenses obligatoires d’une part énumérées à l’article 202 et 203 du code général des collectivités locales modifié et d’autres part privilégier les dépenses qui présentent un intérêt capital pour les populations.

Une telle attitude doit se matérialiser par la reconduction des dépenses de fonctionnement habituelles en prenant en compte les missions traditionnelles du conseil auxquelles s’ajoutent les compétences transférées surtout en matières de santé, d’éducation véritable levier de développement qui sont les principal priorités du conseil municipal.

Avec le contexte actuel de la pandémie de la COVID 19, la collectivité territoriale va renforcer sensiblement son appui en vers les structures sanitaires du ressort de sa circonscription(en médicaments, carburant et produits d’entretien).

Pour l’accès aux de soins de santé des populations les plus vulnérables, le conseil municipal compte s’y investir pleinement. D’ailleurs une convention sera signée dans les prochains jours  avec  l’UDAM pour matérialiser notre participation à la couverture maladie universelle (CMU)

L‘éducation ne sera pas en reste, des concertations seront faites avec les enseignants, les Comités des GE et les APE pour cerner réellement les besoins et les contraintes en conformités avec la nouvelle politique éducative de l’Etat du Sénégal. Dans le cadre de sa politique d’entretien et de construction d’infrastructures scolaires, il est programmé la réhabilitation des salles de classe dégradées et la construction de murs de clôture pour les écoles. Monsieur le Maire Mohamed DIENG prédit pour 2022 de voir la commune étrenner son collège d’enseignement moyen et il  lance un appel aux parents d’inscrire massivement leurs enfants à l’école.

Les femmes ne seront pas laissées en rade, en sus d’une vingtaine de moulins introduits depuis 2014 dans la commune ; elles ont bénéficié à l’instar des jeunes du programme national d’autosuffisance en mouton dont la commune de Fass Thiéckéne faisait partie des 25 communes de la phase test, du projet NuCAP qui touche 12 groupements dans 10 villages de la commune.

La politique du conseil municipal en matière de la jeunesse et sport se poursuivra par l’octroi de subventions aux zones et la construction des aires de jeu sans oublier les activités de renforcement de capacités.

Dans le cadre de l’électrification, des efforts sont entrain d‘être fait par l’Etat. Sept (07) villages ont été électrifiés et le processus va continuer avec le programme d’électrification en solaire de 3000 villages au Sénégal dont les villages de Médina Fass, Darou Fana, Maka katal, Mbayéne Elimane et Ndiaye Counda sont éligibles. En conclusion, l’orientation budgétaire alimente le débat autour des objectifs à fixer pour la gestion2021 et constitue par ce fait, un moment important dans la vie d’une collectivité territoriale. En effet, par delà le conseil municipal, c’est tous les acteurs que compte la collectivité territoriale qui sont conviés pour donner leur points de vue afin d’aboutir à une élaboration participative du budget de la collectivité territoriale.

Fadel BA koungheul FM

Leave A Reply

Your email address will not be published.